La pêche de loisir

maritime et sous-marine

Règlementation générale

 

Les pêcheurs de loisir ne sont pas autorisés à mettre en vente les espèces animales ou végétales prélevées dans le milieu naturel. Les prises issues de la pêche de loisir sont destinées uniquement à la consommation personnelle du pêcheur et de sa famille.

Les espèces sous moratoire doivent être relâchées, mortes ou vives.

Matériel de pêche autorisé : 

 

  • Lignes gréées pour un maximum de 12 hameçons
  • 2 palangres munies chacune de 30 hameçons au maximum
  • 2 casiers
  • 1 foëne
  • 1 épuisette
  • 1 grapette à dent

Les autres aires marines protégées existantes au sein du Parc possèdent leurs propres réglementations

C'est notamment le cas pour la Réserve naturelle des Îles du Cap Corse, ainsi que des 2 cantonnements de pêche.

Guide du pêcheur de loisir responsable

 

Cette brochure à télécharger récapitule la réglementation en vigueur en Corse et sur le territoire du Parc.

Ainsi, vous pourrez l'emporter partout avec vous ! 

Néanmoins, la liste des espèces présentées dans la brochure est non exhaustive. D’autres réglementations sont en vigueur selon les espèces, et il est indispensable de bien se renseigner avant de pratiquer son activité.

La pratique de la pêche sous-marine

R921-92 du Code rural et de la pêche maritime

 

Il est obligatoire d’indiquer sa présence par une bouée de signalisation.

L’âge minimum requis est de 16 ans. Une assurance en cours de validité est obligatoire.

Tout pêcheur sous-marin doit respecter une distance minimale de 150 m avec toute balise ou navire de pêche.

Il est interdit de chasser en étant muni d’un scaphandre autonome ou tout autre engin prohibé.

La chasse de nuit ou avec foyer lumineux est également interdite.

Les obligations du pêcheur de loisir lors d'une capture

 

Les pêcheurs de loisir sont soumis aux obligations suivantes :

  • Marquage de la nageoire caudale de certaines espèces :

Le marquage est obligatoire pour certaines espèces. Il consiste en l’ablation du lobe inférieur de la nageoire caudale. 

  • Taille ou masse minimales de capture pour certaines espèces :

Pour les poissons, la taille est la distance mesurée entre la pointe du museau et l’extrémité de la nageoire caudale. Ils doivent être conservés entiers jusqu’au débarquement pour permettre le contrôle de leur taille.

Les espèces soumises à une réglementation spécifique

 

Thon rouge (Thunnus thynnus)

 

La pêche du thon rouge est conditionnée par l’obtention d’une autorisation. La demande doit être formulée auprès de l’antenne locale de la DIRM (obtention d’une bague de marquage).

Les pêcheurs de loisir de thon rouge sont soumis à obligation de déclaration des débarquements et au renvoi des bagues de marquage utilisées à FranceAgriMer dans un délai impératif de 48 heures suivant le débarquement.

Les détails concernant les quotas, les périodes de pêche annuelles, les conditions de marquage sont à consulter dans l’arrêté ministériel qui évolue chaque année. Les formalités et informations supplémentaires sont disponibles sur le site de la DIRM de Méditerranée, dans le lien ci-dessous .

Soyez vigilants : les périodes autorisées de pêche (no kill et capture) de cette espèce changent chaque année.

 

Espadon (Xiphias gladius)

Arrêté ministériel du 21 mars 2017

La capture de l’espadon en pêche de loisir est interdite ; seule la pratique du « pêché-relâché » est autorisée.

La période en « pêche-relâche » est autorisée du 1er avril au 31 décembre de chaque année.

La pêche de loisir de l’espadon n’est autorisée qu’au moyen de la canne, tout autre mode de pêche étant interdit.

Oursin Violet (Paracentrotus lividus)
Réglementation spécifique à la Corse

 

La pêche aux oursins, quel que soit son mode de capture, est interdite du 16 avril au 14 décembre de chaque année sur l’ensemble du littoral corse. (arrêté du 19 novembre 2012)

Lorsque la pêche est autorisée, elle est limitée à trois douzaines par pêcheur et par jour en pêche sous-marine et à pied. (arrêté du 29 octobre 1990)

Espèces interdites à la pêche en Corse

 
Moratoire sur le mérou (Epinephelus marginatus)

 

Il est interdit de pêcher n’importe quelle espèce de mérou et quel que soit les techniques de pêche.

Le moratoire est valable pendant 10 ans. (arrêté du 23 décembre 2013)

 

Moratoire sur le corb (Sciaena umbra)
 

Il est interdit de pêcher le corb (Sciaena umbra) et quel que soit les techniques de pêche

Le moratoire est valable pendant 5  ans. (arrêté du 20 décembre 2018)

 

Moratoire sur les crustacés

 

La pêche, la récolte et le prélèvement des espèces énumérées dans l’arrêté ci-dessous sont interdites.

Le moratoire est valable pendant 10 ans. (arrêté du 26 juin 2014)

Le moratoire concerne : le homard, la langouste, l'araignée de mer, l'hippocampe, la porcelaine.

Pour en savoir plus